Difference between revisions of "Letter 5057"

m (Text replacement - "''П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений''" to "П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений")
m (Text replacement - "première" to "premiere")
Line 17: Line 17:
 
Vous avez très bien ''gratté'', c'est à dire dans les deux senses,—de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces ''grattages'' embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.
 
Vous avez très bien ''gratté'', c'est à dire dans les deux senses,—de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces ''grattages'' embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.
  
Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à {{sic|l'instrumention|l'instrumentation}} du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation,  j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la première, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.
+
Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à {{sic|l'instrumention|l'instrumentation}} du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation,  j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la premiere, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.
 
{{right|P. Tschaikovsky}}
 
{{right|P. Tschaikovsky}}
 
Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, St Petersburg.
 
Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, St Petersburg.

Revision as of 12:47, 16 February 2019

Date 7/19 October 1893
Addressed to Sigismund Stojowski
Where written Klin
Language French
Autograph Location New Haven (Connecticut, USA): Yale University, Irving S. Gilmore Music Library (misc. 372, SSZ)
Publication Советская музыка (1960), No. 5, p. 78–79 (Russian translation)
П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений, том XVII (1981), p. 200–201 (dated "6 October" [O.S.])

Text

French text
(original)
Klin, près Moscou

Mon très cher Sigismond!

Je commence par accuser réception de Votre lettre ainsi que du manuscrit de la Suite, qui l'a précédé. Mais avez Vous reçu ma lettre expédiée il y a de cela environ 3 semaines? Je l'ai adressée à Paris et espère que, rentré chez Vous, Vous l'avez trouvée. Si cependant tel n'était le cas, sachez que le concert, dans lequel je jouerai Votre charmante suite, aura lieu le 15/27 Janvier, ou bien, si cette date par hasard ne Vous convenait pas, on pourrait remettre l'exécution de la Suite à une quinzaine de jours, par conséquent le 29 Janvier/l0 Février 1894. Mais je préférerais pour plusieures raisons que Vous veniez pour le 15/27 Janvier. Veuillez de suite me faire savoir quel jour choisissez Vous?

Vous avez très bien gratté, c'est à dire dans les deux senses,—de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces grattages embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.

Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à l'instrumention du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation, j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la premiere, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.

P. Tschaikovsky

Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, St Petersburg.