Difference between revisions of "Letter 5057"

m (Text replacement - "première" to "premiere")
 
(2 intermediate revisions by the same user not shown)
Line 5: Line 5:
 
|Language=French
 
|Language=French
 
|Autograph=New Haven (Connecticut, USA): {{US-NH}} (misc. 372, SSZ)
 
|Autograph=New Haven (Connecticut, USA): {{US-NH}} (misc. 372, SSZ)
|Publication=''{{bibx|1960/11|Советская музыка}}'' (1960), No. 5, p. 78–79 (Russian translation)<br>{{bib|1981/80|П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений ; том XVII}} (1981), p. 200–201 (dated "6 October" {{OS}})
+
|Publication={{bibx|1960/11|Советская музыка}} (1960), No. 5, p. 78–79 (Russian translation)<br/>{{bib|1981/80|П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений ; том XVII}} (1981), p. 200–201 (dated "6 October" {{OS}})
 
}}
 
}}
==Text==
+
==Text and Translation==
 
{{Lettertext
 
{{Lettertext
 
|Language=French
 
|Language=French
|Translator=
+
|Translator=Brett Langston
 
|Original text={{right|''Klin, près Moscou''}}
 
|Original text={{right|''Klin, près Moscou''}}
 
{{centre|Mon très cher Sigismond!}}
 
{{centre|Mon très cher Sigismond!}}
Je commence par accuser réception de Votre lettre ainsi que du manuscrit de la Suite, qui l'a précédé. Mais avez Vous reçu ma lettre expédiée il y a de cela environ 3 semaines? Je l'ai adressée à Paris et espère que, rentré chez Vous, Vous l'avez trouvée. Si cependant tel n'était le cas, sachez que le concert, dans lequel je jouerai Votre charmante suite, aura lieu le 15/27 Janvier, ou bien, si cette date par hasard ne Vous convenait pas, on pourrait remettre l'exécution de la Suite à une quinzaine de jours, par conséquent le 29 Janvier/l0 Février 1894. Mais je préférerais pour plusieures raisons que Vous veniez pour le 15/27 Janvier. Veuillez de suite me faire savoir quel jour choisissez Vous?
+
Je commence par accuser réception de Votre lettre ainsi que du manuscrit de la Suite, qui l'a précédé. Mais avez Vous reçu ma lettre expédiée il y a de cela environ 3 semaines? Je l'ai adressée à Paris et espère que, rentré chez Vous, Vous l'avez trouvée. Si cependant tel n'était le cas, sachez que le concert, dans lequel je jouerai Votre charmante suite, aura lieu le 15/27 Janvier, ou bien, si cette date par hasard ne Vous convenait pas, on pourrait remettre l'exécution de la Suite à une quinzaine de jours, par conséquent le 29 Janvier/10 Février 1894. Mais je préférerais pour plusieures raisons que Vous veniez pour le 15/27 Janvier. Veuillez de suite me faire savoir quel jour choisissez Vous?
  
Vous avez très bien ''gratté'', c'est à dire dans les deux senses,—de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces ''grattages'' embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.
+
Vous avez très bien ''gratté'', c'est à dire dans les deux senses, — de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces ''grattages'' embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.
  
 
Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à {{sic|l'instrumention|l'instrumentation}} du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation,  j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la premiere, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.
 
Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à {{sic|l'instrumention|l'instrumentation}} du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation,  j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la premiere, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.
 
{{right|P. Tschaikovsky}}
 
{{right|P. Tschaikovsky}}
Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, St Petersburg.
+
Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, S[ain]t Petersburg.
  
|Translated text=
+
|Translated text={{right|''[[Klin]], near [[Moscow]]''}}
 +
{{centre|My most dear [[Sigismund Stojowski|Sigismond]]!}}
 +
I begin by acknowledging receipt of your letter as well as the manuscript of the Suite, which preceded it. But did you receive my letter sent around 3 weeks ago? I addressed it to [[Paris]], in the hope that you would find it on your return home. However, if this was not the case, then be aware that the concert, in which I am to play your charming suite, will take place on 15/27 January, or, if this date happens to be inconvenient for you, we could postpone the execution of the suite by a fortnight, and consequently to 29 January/10 February 1894. But for a number of reasons I would prefer you to come for 15/27 January. Please let me know soon which date you prefer?
 +
 
 +
You have been ''scratching'' very well, that is to say in both senses — in the way that everything is perfectly readable, and at the same time the ''strings'' will enhance the sound of your instrumentation, especially at the end of the first piece.
 +
 
 +
You ask me for my news? I gave you some in my previous letter. Since then nothing of interest has occurred. As I informed you, my new symphony is finished. I am currently working on the instrumentation of a concerto for our good [[Dièmer]]. Tell him when you see him that when I started the instrumentation I saw that this concerto was troublesome and alarmingly long. Therefore I have decided to leave only one movement, the first, which will make an entire concerto by itself. The composition will be all the more better because the last two movements were unimportant. I place myself at your mother's feet and embrace you cordially.
 +
{{right|P. Tchaikovsky}}
 +
Address your next letter to the Conservatory, [[Saint Petersburg]].
 
}}
 
}}

Latest revision as of 17:07, 10 March 2020

Date 7/19 October 1893
Addressed to Sigismund Stojowski
Where written Klin
Language French
Autograph Location New Haven (Connecticut, USA): Yale University, Irving S. Gilmore Music Library (misc. 372, SSZ)
Publication Советская музыка (1960), No. 5, p. 78–79 (Russian translation)
П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений, том XVII (1981), p. 200–201 (dated "6 October" [O.S.])

Text and Translation

French text
(original)
English translation
By Brett Langston
Klin, près Moscou

Mon très cher Sigismond!

Je commence par accuser réception de Votre lettre ainsi que du manuscrit de la Suite, qui l'a précédé. Mais avez Vous reçu ma lettre expédiée il y a de cela environ 3 semaines? Je l'ai adressée à Paris et espère que, rentré chez Vous, Vous l'avez trouvée. Si cependant tel n'était le cas, sachez que le concert, dans lequel je jouerai Votre charmante suite, aura lieu le 15/27 Janvier, ou bien, si cette date par hasard ne Vous convenait pas, on pourrait remettre l'exécution de la Suite à une quinzaine de jours, par conséquent le 29 Janvier/10 Février 1894. Mais je préférerais pour plusieures raisons que Vous veniez pour le 15/27 Janvier. Veuillez de suite me faire savoir quel jour choisissez Vous?

Vous avez très bien gratté, c'est à dire dans les deux senses, — de manière que tout est parfaitement lisible et en même temps, ces grattages embelliront la sonorité de Votre instrumentation, surtout quant à la fin du premier morceau.

Vous me demandez de mes nouvelles? Je Vous en ai donné quelques unes dans ma lettre précédente. Depuis lors rien d'intéressant n'est survenu. Comme je Vous l'ai annoncé, ma nouvelle symphonie est terminée. Je travaille maintenant à l'instrumention du concerto pour notre bon Dièmer. Dites lui, quand Vous le verrez que quand je me suis mis à l'instrumentation, j'ai vu que ce concerto était d'une longueur inquiétante et alarmante. Alors je me suis décidé de ne laisser qu'une seule partie, la premiere, qui à elle seule fera un concerto entier. La composition y gagnera d'autant plus que les deux dernières parties n'étaient pas grand chose. Je me met au pieds de maman et Vous embrasse cordialement.

P. Tschaikovsky

Adressez Votre lettre suivante Conservatoire, S[ain]t Petersburg.

Klin, near Moscow

My most dear Sigismond!

I begin by acknowledging receipt of your letter as well as the manuscript of the Suite, which preceded it. But did you receive my letter sent around 3 weeks ago? I addressed it to Paris, in the hope that you would find it on your return home. However, if this was not the case, then be aware that the concert, in which I am to play your charming suite, will take place on 15/27 January, or, if this date happens to be inconvenient for you, we could postpone the execution of the suite by a fortnight, and consequently to 29 January/10 February 1894. But for a number of reasons I would prefer you to come for 15/27 January. Please let me know soon which date you prefer?

You have been scratching very well, that is to say in both senses — in the way that everything is perfectly readable, and at the same time the strings will enhance the sound of your instrumentation, especially at the end of the first piece.

You ask me for my news? I gave you some in my previous letter. Since then nothing of interest has occurred. As I informed you, my new symphony is finished. I am currently working on the instrumentation of a concerto for our good Dièmer. Tell him when you see him that when I started the instrumentation I saw that this concerto was troublesome and alarmingly long. Therefore I have decided to leave only one movement, the first, which will make an entire concerto by itself. The composition will be all the more better because the last two movements were unimportant. I place myself at your mother's feet and embrace you cordially.

P. Tchaikovsky

Address your next letter to the Conservatory, Saint Petersburg.