Letter 4298

Date 11/23 January 1891
Addressed to Félix Mackar
Where written Frolovskoye
Language French
Autograph Location Paris (France): Bibliothèque nationale de France, Département de la Musique
Publication Revue de musicologie, tom 64 (1968), no. 1, p. 77–78
Советская музыка (1970), No. 9, p. 72 (Russian translation)
П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений, том XVI-А (1976), p. 24–25

Text and Translation

French text
(original)
English translation
By Brett Langston
11/23 Janvier 1891
Kline, près Moscou

Mon cher ami ! Merci pour ta bonne lettre. Depuis que je t'ai écrit pour la dernière fois, j'ai passé 15 jours à Kieff où l'on a monté ma chère «Dame de Pique», avec le même succès qu'à Pétersbourg. Ensuite je suis allé me reposer chez ma sœur à la campagne au midi de la Russie. Maintenant depuis une semaine je suis chez moi et m'occupe à faire pour un petit orchestre de théâtre secondaire la musique de Hamlet. C'est une promesse depuis longtemps donnée à Lucien Guitry qui jouera Hamlet pour son bénéfice. Je devais aller à Pesth, Mayence, Francfort pour y diriger dans des concerts — mais depuis deux mois je souffre d'une nevralgie au bras droit et j'ai dû refuser. Il est presque décidé que j'irai comme l'année passée quelque part en Italie pour travailler à mon aise. La Direction de Pétersbourg me fait une nouvelle commande : un opéra en un acte et un ballet en deux. Je ne puis refuser et d'ailleurs c'est très avantageux. Dans tous le cas j'irai à Paris ne fut-ce que pour quelques jours. J'ai trop envie de te voir et de respirer l'air de Paris. Que pense tu d'un grand concert à Paris au mois de Mars ? Pourrions[-]nous le risquer? J'offre de deux à trois mille francs de mon côté. J'espère que jusque la mon bras droit sera complètement guéri.

Mon cher ami ! Quel malheur la mort de Delibes!!! C'était mon grand favori parmi les compositeurs français. Je t'embrasse! Mille choses à M[ada]me Mackar. Répond moi vite; je resterai ici une quinzaine de jours.

Tout à toi,

P. Tschaïkovsky

11/23 January 1891
Klin, near Moscow

My dear friend! Thank you for your kind letter. Since the last time I wrote to you, I've spent 15 days in Kiev, where they put on my dear "Queen of Spades", with the same success as in Petersburg. Then I went to rest at my sister's place in the country in the middle of Russia. Now I've been at home for the past week, busy doing music to Hamlet for a small and second-rate theatre orchestra. This is for a promise I made long ago to Lucien Guitry, who's playing Hamlet for his benefit. I was supposed to go to Pest, Mainz and Frankfurt in order to conduct at concerts there, but for two months I've been suffering from neuralgia in my right arm, and I had to refuse. It's almost certain that like last year I'll be going somewhere in Italy in order to work at my leisure. The Petersburg Directorate have given me a new commission: an opera in one act and a ballet in two. I cannot refuse, and besides, it is very advantageous. In any case I will be going to Paris, if only for a few days. I really want to see you and to breathe the Parisian air. What do you think about a grand concert in Paris during March? Could we risk it? For my part I can offer two to three thousand francs. I'm hoping that by then my right arm will be completely healed.

My dear friend! How awful about the death of Delibes!!! He was my great favourite amongst French composers. I embrace you! A thousand good wishes to Madame Mackar. Reply to me quickly; I'll be staying here for a fortnight.

Yours ever,

P. Tchaikovsky