Letter 4315

Date 23 January/4 February 1891
Addressed to Félix Mackar
Where written Frolovskoye
Language French
Autograph Location Paris (France): Bibliothèque nationale de France, Département de la Musique
Publication Revue de musicologie, tom 64 (1968), no. 1, p. 79
П. И. Чайковский. Полное собрание сочинений, том XVI-А (1976), p. 40–41
Tchaikovsky in America. The composer's visit in 1891 (1986), p. 17–18 (English translation)

Text and Translation

French text
(original)
English translation
By Brett Langston
23 Janvier/4 Février 1891
Kline, près Moscou

Mon cher ami!

Je viens de recevoir ta bonne lettre. Pour le concert projeté, voici ce qu'il faut d'abord prendre en considération. Je suis invité pour l'inauguration d'une grande salle de concerts à New-York. Je devrai y diriger dans trois concerts et, selon ma promesse je dois déj a me trouver à New-York le 24 Avril ; par conséquent il faut partir du Havre pas plus tard que le 12 Avril. Donc, le concert de Paris ne peut avoir lieu au plus tard que le 10 Avril.

Ou bien, si tu le préfère je puis de New-York revenir à Paris, mais alors ce n'est que vers le 25 Mai, que je pourrai être à Paris et commencer les répétitions. Je crois que c'est une saison trop avancée pour notre concert. Dans tous les cas je préférerais que ce soit avant l'Amérique car, qui sait, — j'y serai peut-être retenu par une proposition avantageuse?

Il s'en suit que avant tout il faut s'assurer d'une salle de concert, celle que tu voudras, pour le 7, 8, 9 ou la Avril. Pour le programme il faut une grande symphonie ou une suite (je préférerais la troisième dont tu connais les variations seulement) et un poême symphonique («La Tempête», «Franceska») à ton choix ; puis des airs de ballet (je préférerais ceux du «Voyewode», oeuvre de jeunesse que j'ai revue et corrigée en été). Ensuite il faut du chant et des solistes. Mais pour le choix des solis à mettre dans le programme, je m'en remets à toi.

Voila tout ce que j'ai à dire de mon coté. Quant à l'orchestre je préférerais celui de Colonne, car je le connais ; mais encore je te donne carte blanche sous ce rapport. Colonne sera bientôt, à Moscou, mais je ne sais pas si je le verrai, personne ne m'ayant adressé la prière d'assister à ce concert. Dans trois jours je vais à Pétersbourg et j'y resterai jusqu'au 16 Février (style français). Si tu m'écris à Pétersbourg, adresse Moïka Hôtel de Russie. Ensuite je reviens ici.

Mille salutations à M[ada]me Mackar et à M[onsieu]r Noël.

Tout à toi,

P. Tschaïkovsky

23 January/4 February 1891
Klin, near Moscow

My dear friend!

I have just received your kind letter. Regarding the projected concert, here is something else to take into consideration first. I've been invited to the inauguration of a large concert hall in New York. I will have to conduct three concerts there, and I must promise to be in New York by 24 April; consequently, I must leave Le Havre no later than 12 April. Therefore, the Paris concert cannot take place any later than 10 April.

Or if you prefer, I can come to Paris on my way back from New York, but then it will only be around 25 May that I can be in Paris and begin rehearsals. I think this is too late in the season for our concert. In any case I would prefer it to be before America because, who knows — I might possibly be detained by an advantageous offer?

From the above it follows that we must secure a concert hall, wherever you wish, for the 7, 8 or 9 of April. The programme must have a big symphony or a suite (I would prefer the third, of which you only know the variations), and a symphonic poem ("The Tempest", "Francesca") of your choice; then some airs de ballet (I would prefer those from "The Voyevoda", a youthful work that I reviewed and corrected in the summer). Furthermore there needs to be some singers and soloists. But as for the choice of soloists to include in the programme, then I leave this up to you.

This is everything I have to say on my account. As for the orchestra I would prefer Colonne's, because I'm familiar with it; but again, I still give you carte blanche in this respect. Colonne will be in Moscow soon, but I don't know if I'll see him, as no-one has yet invited me to attend that concert. In three days I'm going to Petersburg, and I'll be staying there until 16 February (French style). If you write to me in Petersburg, address it to Moïka Hôtel de Russie. Then I'm returning here.

A thousand greetings to Madame Mackar and Monsieur Noël.

Yours ever,

P. Tchaikovsky